Theodoros Dalassenes

La vie de Theodoros Dalassenos a bien commencé. Il est le fils cadet de Nikephoros Dalassenos, epi tou kanikleiou (1), cousin au 4eme dégré par la branche féminine de l’Empereur, et de son épouse Eirene. Theodoros est né en 1145, et c’est la nouvelle impératrice elle-même, Bertha von Sulzbach, qui le portera sur les fonds baptismaux de l’Agya Sophia (Sainte Sophie). Theodoros grandira donc au palais des Blachernes, parmi les quelques enfants privilégiés qui entourent les porphyrogénètes . Theodoros ne sera jamais un grand combattant, pas comme son frère ainé, Isaac, qui le payera de sa vie lors de la bataille de Semlin contre les rebelles hongrois en 1167. Piètre soldat, il se révèlera cependant dés son plus jeune âge un lecteur infatigable et l’on dit que, très tôt, il collectionna les livres (sa bibliothèque devenant l’une des plus complète de Constantinople). C’est très jeune, a 14 ans, qu’il établit de solides amitiés avec les Latins d’Orient lors de la visite de l’empereur Manuel à Antioche en 1159. En 1161, alors âgé d’à peine 16 ans, Theodoros fera partis de l’ambassade en charge de négocier le mariage de Marie d’Antioche avec Manuel, et c’est, accompagné de la jeune princesse qu’il rentrera à Constantinople. Sachant lire, écrire, compter ; maitrisant plusieurs langues barbares, il devient dans sa vingtaine le serviteur zélé de la politique extérieure de Manuel. Elève de Jean Kinnamos (2), il apprend la politique et les arcanes du pouvoir romain. Sa proximité avec le secrétaire de l’Empereur se concrétisera par son mariage avec la cadette des filles de celui-ci, Eudocia. Pendant ces années de formation il sera élevé au rang de spartharios (3) et participera comme chartoularioi (4) a plusieurs ambassades dans les Balkans et en Allemagne. En 1169, il sera nommé au poste de protoasekretis avec la dignité de Protospathaire (5) et entrera au Senat. A la mort de l’Empereur en 1180, Marie devient régente. L’heure de gloire de Theodoros a enfin sonnée. Grace à sa proximité avec l’impératrice, et le soutient que lui apporte l’amant de celle-ci, le Protosebaste (6) Alexis Comnène (qui s’avère être lui aussi un cousin éloigné), Theodoros est élevé au rang de Protonobelissimohypertatos (7) en 1181. Las, les vents changeants de la politique romaine font qu’à peine 1 an plus tard tout s’écroule. La rébellion portée par Andronic Comnène atteint la capitale, Marie et le jeune empereur Alexis sont arrêtés. Theodoros comprends très rapidement que les choses vont mal tourner pour les serviteurs de l’ancien régime. Il affrète un navire et part se refugier avec sa famille à Antioche ou, malgré le rafraichissement dans les relations entre la Principauté et l’Empire depuis la mort de Manuel, il a conservé de nombreux amis. Il reste a Antioche jusqu’en 1185, date à laquelle il apprend la mort d’Andronic et la prise de pouvoir d’Isaac Ange. De retour dans la capital à l’hivers 1186, il espère obtenir de nouveau une charge. Mais son retour aux affaires semble compromis puisqu’il ne partage pas avec le nouvel empereur et son oncle, le puissant Theodore Kastanomides, ces liens du sang qui sont de si précieux auxiliaires pour l’obtention de charges. Les nouveaux maitres de Constantinople vouent par ailleurs une haine solide à l’encontre de la précédente famille impériale, ce qui assombris encore un peu plus les perspectives politiques de Theodoros. Peut être va-t’il encore falloir se refugier a Antioche …

En 1195 Theodoros négociera avec succès le mariage d’Eirene Ange avec Philippe de Souabe. Eudocia étant la première Dame de compagnie de la jeune princesse, la famille Dalassenos, dans une forme d’exile, émigrera définitivement en Allemagne et se perdra dans les brumes glacées qui recouvrent les terres du Saint Empire Romain Germanique.

Lexique (1) epi tou kanikleiou : préposé au caniclé, dignitaire de la cours impériale responsable du remplissage de l’encrier imperial utilisé pour aposer la signature de l’empereur sur tous les documents officiels. Le mot "Kanikleiou" signifie "chien", en effet l’encrier avait la forme de cette animal. (2) Jean Kinnamos : secrétaire personnel (Grammatikos) de l’Empereur Manuel. (3) Spartharios : spathaire „porte-épée“, est une dignité et non une fonction. Elle permettait l’accès au Sénat. (4) Chartoularioi : position intermédiaire dans la hierarchie administrative des „sekreta“ (les services administratifs imperiaux). Les chartoularioi sont chargés de la gestion des archives de leur service. (5) Protoasekretis : chef du collège des Asekretis (notaires impériaux). (6) Protosébaste : dignité accordée aux membres proches de la famille imperiale. Le titre de protosébaste peut au 12eme siecle etre accordé aux cousins de l’empereur. (7) Protonobelissimohypertatos : dignité très élevée au XIIème siècle.

Sources : Alexander Kazhdan : The Oxford Dictionary of Byzantium. 3 volumes. Oxford University Press, New York/Oxford 1991

Articles

Propositions de tenues masculine, Constantinople 1186


Theodoros est récement devenu (hélas pour quelques mois à peine) protonobelissimohypertatos (un titre) et logothète du Drome (une fonction administrative dans la hiérarchie de l’Empire). Ces nouvelles fonctions l’ont appelées à frequenter avec encore plus de regularité l’imperatrice douairiere, Maria Xenia, et le jeune empereur Alexis. Deux tenues de Theodoros sont proposées. Theodoros porte ici une simple tunique (probablement appelée himation) de soie, doublée de (...)


Espace privé ] [ Forum membres ]

Suivre la vie du site

Valid XHTML 1.0 Transitional Valid CSS! Site réalisé avec SPIP

Site réalisé avec SPIP 2 - Squelette Babel sous licence GPL